Dédale de la Biblis Patera

Chroniques martiennes
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Deuil

Aller en bas 
AuteurMessage
Grundfeld

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Deuil   Jeu 31 Juil - 2:18

Je tournais en rond et psalmodiai:
"Tué, il nous l'ont tués"

J'étais plein d'incrédulité en apercevant la lumière du Nuke sur la zone du Contre-maître. J'avais appris que Cratemius était parti courageusement protéger l'Homme mais cela n'avait pas suffit.
J'aurais du le suivre, j'aurais du aller avec lui, nous aurions tous du l'accompagner...
Lorsque le Procureur avait annoncé que Totemkine était une de ses cibles j'avais compris. Je me doutais que plus rien ne pourrait protéger celui qui nous donnait la cadence.

J'avais perdu ce rythme sur lequel se calquait mon coeur. Disparu cet entrain qu'insufflait le bruit de ces marteaux magiques à mes oreilles.
A la lumière aveuglante j'avais sauté hors de mon béhémoth.
Au son assourdissant de la détonation j'étais tombé à genou et je sentis des larmes rouler le long de mes joues. Plus jamais je n'entendrai ces marteaux...
Je continuai à ressasser sans cesse la mort de cette musique.

Je ramassai mes affaires et alla au temple de Sunrise me recueillir. Soudain je me mis à nouveau à psalmodier:
" Pilia toi qui a fait le sacrifice de ta vie pour insuffler à tous ces destructeurs que la vie n'est pas seulement un fil à couper, apprend-leur que créer la vie sur Mars ne se fera que s'ils la respectent.
Dis leur que pour vaincre les ténèbres il nous suffit d'allumer une chandelle plutôt que de pester contre le noir."

J'écrivais ces paroles sur une immense affiche et vins la coller sur le panneau d'affichage du bar.

Je repartis trainant les pieds...

Après deux heures de tentatives de sommeil infructueuses, je revenais au bar. J'avais choisi une table dans le fond.
J'écoutais les discussions interminables sur l'échec de la mission, annoncé quelques temps plus tôt...

Visiblement beaucoup semblaient oublier que Mars était un écosystème avec ses proies et ses prédateurs.

Chacun défend son nid avec ses armes.

Je ne sais pas qui a, mais ce que je sais, c'est que toute communauté, tout système complexe, toute société obéit aux règles de l'évolution.

Il était inutile de pleurer pour cet échec : il était là, point final.
Il fallait plutôt pleurer le fait qu'une minorité pouvait empêcher d'avancer une majorité...
Et même si ma colère était grande, j'étais impuissant à la réussite de ce challenge et la vengeance se révélait inutile face à l'ostracisme.

La Firme n'est surement pas sans moyens, la Firme devrait bouillir de cet échec. Mais elle ne bougerait pas: la preuve en était de la survie de ce Procureur de pacotille.

Plutôt que de rester sur place à écouter les multiples débats stériles, je retournai à mon bunker histoire de trouver des solutions pour que ce genre de chose n'arrive plus.

J'écoutais d'une oreille distraite les discussions, mais revenait régulièrement la voix de Dwayne qui déversait son fiel quelles-que-soient les discussions.

Soudain Golvet proposa d'enterrer le contre-maître : je sautai sur l'occasion et sans réfléchir proposai mon aide. Herkus intervînt aussitôt:

-"Commence par enterrer les Melpomènes qui ont aidé la population à survivre... Il a fait quoi, le lourdeau avec ses martaeux, à part faire de la musique ? "

Je m'approchai d'Herkus les yeux brillants de colère:
-"Il a prié.. toi l'Adepte le plus reconnu de Mars je suppose que tu sais ce que ça signifie...

Il honorait le métal et, à sa manière, souhaitait nous la faire découvrir...

Et toi Herkus, je sais que ta réputation n'est plus à faire, mais à part menacer d'une Angoisse qu'as-tu à nous faire découvrir????"

-"Rien... Et je n'ai rien fait pour cette réputation....

J'ai juste à vous dire que Sanctuary aussi prie les Anciens... Que celui qui vous rouillera demain prie aussi les Anciens...

Et que Dame et Laufer ont sauvé la communauté, mais que nous n'avons été que 4 à tout donner pour essayer de les enterrer....

Pleurer pour un sbire de la Firme qui tapait sur son tam-tam ? Très peu pour moi....

J'aurai une pensée pour l'homme, pour que son passage à travers la barrière de Métal soit rapide...

Son corps appartient à Mars maintenant... "

-" Je te prie de m'excuser,

Si j'avais connu Dame et Laufer à l'époque j'aurais tout autant proposé mon aide pour les enterrer...

Mais son tam-tam était pour nous un appel, un chant plein d'entrain et d'honneur, tout comme Dame et Laufer le furent certainement avant de franchir la barrière de métal.

Par conséquent il mérite se sépulture ce contremaître. Non?"

"Aimes tes ennemis ça leur tape sur les nerfs" disait Bernard Werber qui le tenait de je ne sais plus trop qui...
Je levai mon verre et proposai un toast formulé en ces termes:

"A la ténacité dont font preuve les membres de CP9, en particulier Dwayne et Versoliter pour tenter de me rabaisser de leur manière puérile et qui se veux vexante.
Santé les gars "

Je me moquai de leur réaction. Je considérais cet acte comme un suicide social, un acte qui me permettait de transformer ma rancoeur en énergie positive. Peu m'importait les réactions des protagonistes, seule ma sérénité comptait.

La fatigue s'emparait enfin de moi, l'alcool aidant... Je remontai à mon bunker et m'allongeai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deuil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tric trac en deuil
» Hollywood en deuil : Charlton Heston
» Batman "Un deuil dans la famille"
» J'ai fait le deuil
» Un album jeunesse sur le deuil périnatal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dédale de la Biblis Patera :: Bibliothèque - salons Rp :: Hall des colons :: Chroniques martiennes :: 2007-09-
Sauter vers: