Dédale de la Biblis Patera

Chroniques martiennes
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques martiennes by Sakara

Aller en bas 
AuteurMessage
Sakara S
Invité
avatar


MessageSujet: Chroniques martiennes by Sakara   Ven 25 Mai - 17:16

[HRP]Je vaisregroupé ici les quelques RP qui vont me passer par la tête
1/ pour que je ne les perde pas
2/ pour les avoir toujours sous la main
3/pour en faire profiter ceux qui veulent Wink

Merci de votre comprehension

Enjoy !
[/HRP]


Sortant du bar du forage , Sakara reprit sa Psycho bike , et roula pendant une bonne dizaine de minutes avant de s'arrêter sur une dune, pour admirer le lever de soleil sur Mars. Tant de choses avaient changé son univers en si peu de temps. Elle se sentais rajeunie de 10 ans tellement elle appréciait ce qu'elle vivait en ce moment . Même l'idée du mariage lui faisait beaucoup moins peur au fur et à mesure qu'elle apprenait à connaitre son JB. Elle lui devait reconnaissance immense pour ce qu'il avait fait pour elle. Sa marque de protection sans hesitation l'avait beaucoup touchée. Et son envie de lui presenter son syndicat aussi .... Une boule dans sa gorge se forma, des larmes se formèrent dans ses yeux et se deversèrent sur ses joues. Comment etait-ce possible autant de gentillesse , alors qu elle avait tant souffert sur Terre , montrée du doigt , et rejetée par presque tous , même de membres de son propre sang. Et là, une nouvelle famille s'ouvrait à elle ..... Une constatation s'imposa en elle alors que le soleil commençait à quelque peu taper. Paradoxalement, il fallait qu elle aille aileurs que sur Terre pour retrouver confiance en lhumanité . Elle n'y retournerait pas, Mars etait salvatrice ! Elle pressentait qu'ici , elle pourrait vraiment se reconstruire et s'épanouir à nouveau . Elle savait que son futur epoux devait l'attendre, qu'elle allait passer une nuit pleine de tendresse et d'attentions dans ses bras .... Elle remit les gaz, et c'est souriante et confiante qu'elle se dirigea vers le bunker de Jb, roulant vers son amour, roulant vers son avenir !

Corrigé par le Jedi FOU


Dernière édition par le Ven 25 Mai - 17:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sakara S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chroniques martiennes by Sakara   Ven 25 Mai - 17:17

Journée encore une fois de toute tranquillité , pensa Sakara devant l'etendue des dégats . Elle avait découvert son bunker complètement innondé sous 20 cm de flotte en rentrant de sa creuse du matin. Mais que c'était il passé....
Elle se dirigea vers son lave linge, des bouteilles gigotant au gré du mouvement de l'eau que formaient ses pas, et là elle comprit tout de suite.

Par le plus grand des mystères, la poignée securit avait laché pendant le processus de lavage , déversant des litres d'eau, ainsi que son contenu, dans tout le bunker. Prise d un accès de rage, elle aggripa le 1er outil à portée de main



Citation :
Saka vs le lave linge

Suite à votre duel contre la machine, vous lui avez perforé le plateau superieur jusqu'au tambour à coups de pioche ! Vous étiez très en forme !
***
Suite à votre duel contre Saka, votre plateau superieur a été perforé jusqu'au tambour à coups de pioche par un adversaire très en forme. Votre état est irrémédiable !

Corrigé par le Jedi FOU
Revenir en haut Aller en bas
Sakara S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chroniques martiennes by Sakara   Dim 27 Mai - 2:26

Sakara rentra dans le bar, se dirigea au beau milieu de la piece, monta sur une table et commença

"Bonjour a tous, excusez moi de vous prendre un peu de votre temps, mais je reclame votre attention : j'aurais une petite déclaration à faire "

L effet escompté ne se fit pas attendre, le silence s'instaura et les visages se tournèrent vers elle.

"Je voudrais vous faire part du plus beau jour de ma vie, le plus important aussi, celui ou je vais m'unir pour le meilleur et pour le pire à mon ange Jbnator, ci présent
A cet effet, je laisse une pile d'invitations sur le comptoir, n'hesitez pas à en prendre !

Merci à vous, je vous laisse retourner à vos verres !! Bonne soirée !"

Sur ces mots, elle se dirigea vers le comptoir, y deposa les dites invitations

http://sakara59.free.fr/TEM/Invitation.swf

pris 2 chopes de vodka, se dirigea vers JB, en déposa une devant lui avant de l'embrasser tendrement.

Corrigé par le Jedi FOU
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chroniques martiennes by Sakara   Dim 27 Mai - 6:23

Même si Mithra était déjà depuis quelques jours au courant de la merveilleuse nouvelle, elle ne pût s'empêcher d'avoir un pincement au coeur en écoutant Saka... De nombreux souvenirs revînrent à sa mémoire...


Elle se souvînt du jour où elle le vît pour la première fois. Je vous laisse deviner où...
Jb cherchait des boss opposés aux pro-BOSS...
Non qu'elle ne soit foncièrement contre les pro-BOSS, mais Mithra fût interpelée par ces quelques mots en forme d'"O.V.N.I"... Seul un être pur, doté d'un coeur immense, pouvait être l'auteur d'un tel message... L'avenir et leur attachement réciproque lui prouva qu'elle ne s'était pas trompée.
Mithra ne fit ni une ni deux, elle envoya direct un mp à Jb.

Mithra, ayant en tête depuis longtemps déjà la création d'une entité telle que Nemesis, s'intéressa de près à La Ligue Syndicale que Jb tenta de fonder au nom des Riotgirls... De plus, Mithra eut la joie de retrouver aux côtés de Jb, une "vieille" amie à elle, Farandole la boss du syndicat L.I.F.


Quelques jours plus tard, Jb quitta les Riotgirls pour rejoindre Rasator au syndicat Ninja afin d'aider son ami Métalchaos dans le châtiment infligé à Pikalcolo... Mithra ne connaissait que très peu Rasator mais savait qu'il avait été un ancien Marscor.
Et Mithra voyait les jours passer, regardant avec tristesse, les Ninjas pilonner les néfastes syndicats Underground et Latableronde. Les trois Ninjas attaquaient sans relâche, ils accomplissaient, peut-être sans le savoir, la tâche ingrate d'empêcher le mal de se développer... Mais le mal était là et subsistait. Rasator, Jb et Métalchaos remettaient chaque jour le coeur à l'ouvrage, comme les vagues fouettent la plage...
Et Mithra voyait les jours passer... Elle ne pouvait entrainer tous ses Marscors dans cette guerre qui n'était pas la leur et ne pouvait se soustraire à ses responsabilités de boss non plus...
Mithra voyait les jours passer, et toujours le même refrain, les trois Ninjas semblaient ne jamais s'arrêter.

Le jour où Mithra ne fût plus Marscor, Rasator lui demanda très vite de devenir la boss des Ninjas et ils conclurent un marché. Mithra se trouvait pour la première fois boss du syndicat de Jb. Une semaine plus tard, le pacte avec Rasator semblait avoir été honoré et Mithra s'isola alors trois jours durant pour donner naissance à Nemesis.

Peu de temps après, Rasator décida de dissoudre Ninja. Underground n'était plus. Jb pu rejoindre Mithra, là où leur destin les amena inexorablement...



Mithra fût soudain sortie de ses pensées, Saka était devant elle lui tendant un verre de vodka...

- "Hein? Quoi? Ha merci... Bon, j'crois que j'vais boire un coup là... J'ai bu hier soir avec Piki, je bois ce soir avec toi... Dîtes dont les filles, z'auriez pas comme plan de débaucher la boss, par hasard?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chroniques martiennes by Sakara   Dim 27 Mai - 17:23

Citation :
Jbnator en voyant ses bouts de femmes (pas tappay) eu un sourire est une vagues de souvenir lui passa par la tête comme des flash, il se secoua la tête pour voir si absurd ne jouait pas avec un appareil photo mais rien.

Il préféra s’éloigner de ces deux magnifiques terraformeuses pour s’isoler et penser au bon vieux temps.

Ses premiers souvenirs furent sa premières arrivée sur le bar, blacklili qui l’emmena chez Gaia et là il étudia tout ce que l’on pouvait lui enseigner. Son départ de chez Gaia pour son arrivée chez riotgirls. Là il rencontra metalchaos et c’est à ce moment qu’il se mit à faire de vraies rencontres.
Ses premiers amis furent typhus et oeufauplat, sans eux que serais je devenu ? Serais-je la encore aujourd’hui ? Tant de questions pour un simple détail.

Chez riotgirls j’ai passé la majeure partie de mon temps de jeu, c’est là ou j’ai rencontré sojiro puis farandole. J’ai grimpé jusqu'à mon rang 6 et là j’ai trouvé mon poste fétiche : Maître artilleur :aga : je l’ai été là quasi majeur partie de mon temps la bas :evil : mais je n’ai servi à rien vu que plus de 10% étaient des noobs. J’ai connu ma première guerre,celle qui opposait les riotgirls à accidalia, suite à cette guerre, j’ai été nommé diplomate car j’ai réussi à cesser cette guerre sans payer de dommage ni quoi que ce soit. J’ai essayé de lutter pour rester chez riotgirls, en me donnant à fond pour la ligue syndical ou je t’ai enfin rencontré Mithra, toi ma reine. Que de bons moments passés avec toi, d’abord par MP. Ensuite en étant sous la même bannière que toi et maintenant ici chez nemesis.


Corrigé par le Jedi FOU
Revenir en haut Aller en bas
Sakara S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chroniques martiennes by Sakara   Mar 7 Aoû - 13:50

Djibou a écrit:
BLONG BLONG BLONG
« Cheriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii oubre... ouvre moi le sas »
BLONG BLONG BLONG
« Cheriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuh »

« Par les Grands Anciens, mais qui peut bien taper comme un dement à mon sas en cette heure bien avancée de la nuit? »
Ainsi Djibou fut_il reveillé en plein milieu de cette froide nuit martienne,

BLON BLONG
« Mais oufreeeeeeeee le sas »
Djibou cherche une robe de bure à enfiler avant d'aller ouvrir,
« Oui oui, j'arrive » Cria-t-il, quelque peu exécedé par cette nuit ecourtée...
Maintenant en tenue un peu plus presentable, il ouvrit le sas et quelle ne fut pas sa surprise...
Une terraformeuse, quelque peu éméchée par une nuit certainement très difficile,se tenait devant lui.
Ce qu'il pouvait distinguer de son visage ne lui paraissait pas totalement inconnu.
« Ma fille, vous êtes là dans un triste état, malgré cela vous ne me semblez pas inconnue, peut être êtes vous déjà venue à l'un de mes offices. Enfin bref, que me vaut cette visite tardive? »

« Euh, t'es pas mon chéri toi! Il est où mon chériiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii » beugla-t-elle
« Ma chere enfant, vous avez certainement du vous tromper de bunker, vous êtes au bunker de Djibou, adepte de son état. »
« T'es pas mon cheriiiiiiiiiii... Hey Grisou payes ton coup pour te faire pardonner »
Djibou était quelque peu interloqué, non contente de le réveiller en pleine nuit parce qu'elle s'est trompée de bunker, elle essaye de se faire inviter à boire du vin de messe.
« Hey, vas y Jilou fais pas ton vache, payes un coup, j'suis certaine que tu caches une bouteille quelque part dans ton bunker »
Une âme perdue, une épreuve des anciens, se dit Djibou.
« Et bien entre, il doit certainement me rester une carafe de vin de messe, peut être auras tu besoin d'une absolution? »
« Quoi de l'absorption? Oui j'ai bu un peu mais pas tant que ça. »
Et elle entra...
Djibou était un peu gêné de recevoir une femme en cette heure avancée, d'ailleurs, il était un peu gêné tout court, qu'allait on penser de lui?
Cependant il versa quand même un peu de son vin de messe et offrit quelques beignets de carotte.
Ne lui avait on pas appris à offrir le gite et le couvert à tout pélerin?
Une chose cependant l'intriguait plus que tout: le marteau avec lequel elle se baladait.
Au diable la politesse se dit-il,
« Mis à part le fait de se tromper de bunker au beau milieu de la nuit, je me demandais à quoi pouvait donc servir le marteau avec lequel vous vous baladez? »
« Ah tu parles de ça, Bisou? Un souvenir de mon ex mari, ça me sert pour les mecs trop collants et accessoirement pour réparer mon behemot! »
« Hum et pour réveiller les gens en pleine nuit aussi »
« Ouais Boubou sinon mon mari ne vient pas m'ouvrir... Dis donc il est... il est... fort... ton... »
Boum
« Truc »
« Seigneurs... Et elle est mariée... Tu as été touché par la grâce des Anciens, un Ave Grands Anciens au réveil et tu seras absoute de tes écarts. Hum par contre je n'avais pas prévu qu'elle s'endorme ici! Soit, je dormirais sur le sol de la cuisine.

Après quelques heures qui lui semblèrent une éternité, Djibou se réveilla, point de terraformeuse dans son bunker, mais un mot sur la table d'entrée.
« Désolée pour le dérangement, j'ai du me tromper de bunker... Par contre pas un mot à mon mari, il est hyper jaloux et pourrait mal le prendre »
Djibou remarqua une carte en dessous du papier
« Elle a oublié sa TEM carte... Sakara Sama... Et bien c'est pas gagné pour passer inaperçu »

https://www.youtube.com/watch?v=uFQet75TXMg

Pour tous les RP de l'adepte Djibou d'avant bene , et de bene , qui au passage se déroulent tous les dimanches , et sont SANS contrepartie :

Que la lumiere soit

Corrigé par le Jedi FOU
Revenir en haut Aller en bas
Sakara S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chroniques martiennes by Sakara   Mar 7 Aoû - 13:52

La suite ^^ :

Djibou a écrit:
Sofla vaquait à ses occupations quand on sonna au sas de son bunker.
« Tiens mon chéri m’a dit qu’il allait rentrer tard aujourd’hui… Ah moins que… »
Elle ouvrit donc le sas, sure que ça ne pouvait être que Djibou qui passait boire un café.
« Coucou Dji ! »
- Hello chère consoeur… Mais comment as-tu deviné ?
- Oh à 16h il ne peut s’agir que de toi qui vient boire un café brûlant. Mais entres donc tu ne vas pas rester sur le seuil du bunker, de plus tu n’as pas l’air dans ton assiette, je te sens fatigué.
- Oui je passe des nuits difficiles ces temps ci… »

Ils s’attablèrent et Sofla versa une grande tasse de café brûlant qu’elle servit à Djibou.
« Voilà Dji, une larme de rhum frelaté arrosé de café brûlant, comme tu l’aimes ! Maintenant racontes moi donc la cause des espèces de valises que tu as sous les yeux. »
- Hum, c’est un peu gênant à raconter…Enfin en gros voila : j’ai du te raconter l’histoire qu’il m'est arrivé il y a peu avec cette charmante terraformeuse qui s’était trompé de bunker ?
- Oui oui je m’en souviens très bien, Sakara Sama si mes souvenirs sont exacts
- Elle avait oublié sa TEM card chez moi, mais elle est venue à ma précédente bénédiction, du coup à la fin de mon office j’en ai profité pour discrètement lui rendre sa carte. Elle ne fit pas d’histoire et je pensais être tranquille avec ça. Enfin c’est ce que je pensais…
Il se passa à peine une nuit avant que je ne sois réveillé de nouveau en pleine nuit par une furie :
« Bisou ouvres ton sas, je sais que t’as encore de la bière. Allez ouvre ton sas »
C’était encore elle, je doute que cette fois elle se soit trompé de bunker. Bien évidement je n’ouvris pas mais elle est resté bien 2 bonnes heures à hurler en tambourinant dans mon sas…
Après cette dure nuit je pensais réellement ne plus être importuné, mais évidement c’était sans compter sur une certaine forme de détermination de sa part…
La nuit suivante j’eus le droit à :
« Hibou sale rat, tu veux même pas partager ton pinard avec moi ! T’es qu’un traître et en plus tu te prétends adepte, t’es qu’un égoïste et c’est tout ! Allez Nanou ouvre ton sas, je suis gentille tu sais. NANOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU
HUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU »
Et j’ai maintenant droit à cela quasi tous les soirs…
- Effectivement Dji… Mais elle est pas mariée au fait ? »
- Si si… »
- Et son mari ne dit rien ? »
- Bah faut croire que non. Par contre sur ce, je vais te laisser, tu connais notre quotidien de prière et de méditation !»
- Oui je vais aller faire de même, mais je vais te raccompagner jusqu’à ton béhémoth »

Ils enfilèrent donc leurs combinaisons et sortirent en direction du béhémoth garé devant le bunker.
« Mais Dji c’est quoi que tous ces impacts que tu as sur ton béhémoth ? » Fit Sofla visiblement horrifiée.
« Ah ça ? Bizarrement quand je passe prés de la concession de son mari je me fais tirer dessus au shotgun. Ça doit être un chasseur… Il y a que les chasseurs qui remplacent les plombs d’une cartouche par des pièces de 1 Témis… »
Djibou monta alors dans son béhémoth et dit à Sofla :
« AÎ O Î ANTOΣ KAKOΔAIMONOΣ»
https://www.youtube.com/watch?v=pKh5U2WYafs

Corrigé par le Jedi FOU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques martiennes by Sakara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques martiennes by Sakara
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dédale de la Biblis Patera :: Bibliothèque - salons Rp :: Hall des colons :: Chroniques martiennes :: 2007-09-
Sauter vers: